20150728 –  » Marignan 1515-2015  » : l’heure du bilan


 » Marignan 1515-2015  » : l’heure du bilan

Les bénévoles démontent le décor de la scène. - Les bénévoles démontent le décor de la scène.

Les bénévoles démontent le décor de la scène.

Yannick Cordonnier, le coordinateur du projet et président de R2V2, revient sur ce week-end de festivités. Le bilan est globalement positif.

En ce lundi matin, le parc de Beauvais se prépare à retrouver sa configuration habituelle. Le décor est démonté par les bénévoles, la tribune et les autres installations le seront au cours de la semaine. Les festivités autour de Marignan sont bel et bien terminées. Yannick Cordonnier, le président de R2V2, peut dresser le bilan de ces trois jours de fête.

Le public a répondu présent. C’est la principale satisfaction des organisateurs : 7.500 spectateurs ont assisté au spectacle de reconstitution de la bataille de Marignan. « 3.500 personnes sont venues vendredi, et plus de 4.000 le lendemain, explique Yannick Cordonnier. Au début, peu de monde croyait en notre projet, donc c’est d’autant plus beau d’avoir réuni autant de monde. »
Un spectacle qui a plu. « Tous ceux que j’ai interrogés m’ont dit qu’ils avaient bien aimé. Nous voulions un spectacle de qualité, à la fois populaire et pédagogique, et le résultat était à la hauteur », analyse le président de R2V2. Ce dernier concède qu’« une ou deux scènes étaient un peu trop longues, mais nous n’avions pas la main sur l’aspect artistique ».
L’implication des bénévoles. Ils étaient près de trois cents, issus d’une quinzaine d’associations romorantinaises, à coordonner l’évènement. Pour Yannick Cordonnier, « c’est grâce à eux que l’évènement s’est tenu. Sinon la logistique aurait été impossible à gérer. Ils se sont tous donnés à fond. Je pense également aux services techniques de la ville, qui ont été fantastiques et qui nous ont aidés quand il le fallait ».
Romorantin sous les projecteurs. Marignan 1515-2015 a permis d’attirer les touristes. « Deux tiers des réservations de billets par Internet étaient faites par des personnes vivant en dehors du Loir-et-Cher », détaille Yannick Cordonnier. Les médias nationaux sont également venus couvrir l’évènement, ce qui a permis de mettre la ville en avant : « Il faut arrêter de dire qu’il ne se passe jamais rien à Romorantin ! On a prouvé que l’on pouvait faire des choses, à la fois populaires et de qualité. La réussite de cet évènement le démontre. »
L’animation à améliorer. Malgré le défilé des reconstituteurs samedi matin, suivi d’un concert donné à l’église (NRD du 26 juillet), le centre-ville est resté relativement calme. Yannick Cordonnier le concède : « Nous aurions dû prévoir plus d’animations dans le centre-ville tout au long de la journée de samedi, et surtout le vendredi. De la même manière, il aurait fallu proposer plus de choses dans le cadre du marché Renaissance. Inversement, les activités proposées par les Forges de la Brume, l’Atelier 360° ou l’Antre des Jeux ont attiré du monde ».

source: http://www.lanouvellerepublique.fr/